Fausse alerte à la bombe à l'aéroport d'Alger

Publié le 17/04/2018
Le tribunal correctionnel de Dar El-Beida a rendu son verdict dans l'affaire de la Marocaine à l'origine de la fausse alerte à la bombe à l'aéroport international d'Alger. Détenue à la prison d'El-Harrach depuis le mois de juillet dernier, cette Marocaine, âgée de 25 ans et issue d'une famille riche et influente, a été condamnée à 18 mois de prison ferme, assortie d'une amende de 200 000 DA.

Les faits remontent au 2 juin dernier quand une fausse alerte à la bombe a créé un mouvement de panique à l'aéroport international d'Alger Houari-Boumediene. La fausse alerte a été signalée dans un avion de la compagnie Turkish Airlines en partance vers l'aéroport international de Casablanca.

Cette Marocaine, qui venait de Jordanie, où elle suivait des études dans une université de ce pays du Moyen-Orient, menaçait de faire exploser l'avion ; elle s'était enfermée dans les toilettes, psalmodiant des versets coraniques et répétant sans cesse qu'il restait 10 minutes pour que la bombe explose.

Devant le juge, la mise en cause a tenté de justifier son acte par les effets de la drogue.

Le tribunal l'a condamnée pour avoir entravé le fonctionnement de l'aéroport, géré par les services de l'aéroport de Paris, et pour avoir proféré des menaces de faire exploser un avion.
MÉTÉO À ALGER
Température: 21°C
Clair
Humidité: 88%
Vent: ENE à 7km/h
Détail et prévisions
jeu. 9 juil.




Log in
Contactez-nous
A propos
2013-2019 Aeroport-Alger.com.